Espace de partage
A lire en ce moment
La Pmev concrètement
Echanger sur la Pmev
Connexion...
 
Liste des membres Membres : 4556

membres 5 derniers membres :
PhilipLowZR   KennethglubsZR   RobertImMigJW   RobertglaxyTQ   CecilBainiCG   
membres Visites du jour : (5) ttebergeaupaule    lciullodext    kbsackdean    butler10    hunchkris   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 17

Total visites Total visites: 8277331  

Contact - Infos
Archives
des nouvelles


+ Année 2013
+ Année 2011
 -  Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
+ Année 2006
+ Année 2005
+ Année 2004

2010 @ Relançons le chantier... - par Laurent_Pamphile le 27.07.2010 12:21

Michel Monot réactive son site sur la Pmev. En voici les raisons.

"Nous sommes en 2010. Nous réactivons le site La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant, délaissé - sinon abandonné - de longue date, truffé de "bugs" et autres "erreurs 404", mais encore valable sur l'essentiel.

Délaissé, pourquoi ?  

Parce que la PMEV a connu, sous le manteau du web, une diffusion inattendue. Des articles  - et même un livre - ont été publiés, des listes de diffusion ou d'autres sites ont étés créés pour prendre la relève, initiatives qui n'ont rien à envier à ce que nous avions mis en place et le rendaient même un peu superflu ... tout en témoignant de son efficacité.

Réouvert, pourquoi ?  

Parce que, à peine fermée la chasse aux "pédagogistes", continue la pluie acide et quasi quotidienne des articles ou rapports sur l'école dont on attendrait - même lorsqu'ils gagnent à être pris en compte - moins de leçons, moins  d'arrogance, et plus de pragmatisme. Les pédagogues, rappelait AM Chartier, ont à  "légitimer leur espace propre d'intervention", sans quoi l'école s'enlisera. A chacun son métier !

Mais site réouvert aussi parce que notre terrain d'action initial, la Nouvelle Calédonie, se trouve actuellement dans une phase de mutation politique - historique mais délicate - vers un "destin commun". Le "transfert de compétences" en cours, déjà accompli  pour ce qui concerne l'enseignement primaire, ne se présente pas sous un jour aussi favorable que ce que l'on était pourtant très légitimement en droit d'espérer. 

Responsables, mais pas coupables ! 

Nous y avions pourtant travaillé, et cela depuis maintenant près de vingt ans, mais ce travail a jusqu'ici surtout profité à d'autres. Ailleurs.

Ainsi va la vie, mais le passé est le passé et rien n'est jamais totalement perdu. Des maîtres avaient participé à ce projet, qui ne sont pas tous retraités ou montés en grade. Quelques uns, quelques unes, continuent à oeuvrer dans le silence de leur classe.

Comme autrefois, nous sommes tous solidaires ! "

Michel Monot

2010 @Relançons le chantier



^ Haut ^